Résidence à Oujda, pour un travail sur les alentours des villes, les routes.

La région de l’Oriental marocain a longtemps été laissée en marge des développements touristiques du Maroc, mais depuis quelques années les choses changent.

De grands travaux sont entrepris, autoroutes, lignes de chemins de fer, complexes hôteliers géants, villes champignons.
L’empressement pour rattraper le retard se fait parfois au dépend des hommes, de la nature…

Un montage vidéo, photos et son est visible ici.

Invitation de l’Institut Français d’Oujda.